[Alumni Stories] Rémi : fédérer l'écosystème numérique de Marseille dans un lieu


Rémi est le CEO et co-fondateur de La Briqueterie, un espace dédié au numérique, au cœur de Marseille. Dans cette interview, il nous partage son objectif d’engager les membres de sa communauté dans une dynamique de co-création, pour ajouter une nouvelle brique à son modèle économique !

 

Quel est ton parcours ?

 

À l’origine, j’ai une formation de développeur informatique, que j’ai suivie à l’EPITECH. À la fin de mes études, j’ai choisi d’aller à Paris. J’ai d’abord décroché un job en agence, puis dans la startup Save, toujours en développement informatique.

 

La startup Save, pour laquelle j’ai travaillé dans un second temps, faisait partie de l’écosystème de The Family, par le biais duquel j’ai découvert l’univers parisien des startups et de l’entrepreneuriat. J’ai beaucoup participé aux événements, dîners, sessions de networking… qu’organisait The Family. C’est à ce moment que j’ai commencé à prendre conscience de l’importance du partage de connaissances, et de la création d’une dynamique d’entraide dans les cercles d’entrepreneurs. Je trouvais vraiment intéressante la dynamique de rassembler des gens qui ont la même envie.

 

Save a malheureusement fait faillite, ce qui m’a poussé à monter ma propre agence de développement IT. À ce moment, j’avais également un lieu disponible à Marseille, et avec mon associé, nous avons décidé de lancer un projet un peu fou : rassembler les acteurs de l’écosystème tech marseillais, dans ce lieu. C’est comme ça qu’est née La Briqueterie.

 

Pourquoi as-tu ressenti le besoin de te former, d’apprendre à fédérer ta communauté ?

 

J’étais déjà actif dans l’animation de la communauté de la Briqueterie, par le biais d’événements et l’animation du lieu. Mais aujourd’hui, nous sommes plus de 30, de nombreuses personnes gravitent autour de La Briqueterie, freelances, entrepreneurs, et profils très variés - je me suis rendu compte que nous n’avions pas forcément les bons outils pour gérer efficacement tout ça et capter la richesse de notre écosystème.


Pour le dire autrement, j’avais déjà des bases pratiques et des intuitions que je testais un peu « au doigt mouillé ». Je suis venu chercher chez Community Factory de la théorie, du cadre et de la méthode

 

Quelle place ta communauté occupe-t-elle dans ton modèle économique, dans la stratégie de ton entreprise ?

 

Aujourd’hui, les événements organisés par la communauté et le contenu en résultant étaient purement des outils de communication, qui nous permettaient de rendre La Briqueterie plus visible, de promouvoir notre offre et d’animer notre petit écosystème.

 

Demain, nous aimerions inclure plus profondément nos membres dans notre modèle économique, en leur proposant de co-créer du contenu avec nous, par exemple des formations sur leurs sujets d’expertise. Cela nous permettrait de les engager encore plus et de créer plus de valeur autour de notre offre.


C’est un pari ambitieux : d’une stratégie de communication, nous avons envie de à de la co-création de contenu avec notre communauté, à la création de services à part entière. Cette stratégie nous permet de replacer la communauté au centre de nos préoccupations, pour fortifier nos services et évoluer.

 

Comment s’est déroulé la formation Community Factory, qu’as-tu appliqué à ta communauté ?

 

J’ai trouvé intéressante l’approche qui consistait à alterner entre modules théoriques en vidéo, et applications pratiques directement sur nos communautés respectives. La mise en pratique m’a permis de poser sur le papier pas mal d’idées. Mais aussi de réfléchir à comment mieux structurer notre approche communautaire, et à mieux communiquer.

 

Aujourd’hui, au sortir de la formation, j’ai aussi pris de nouveaux petits réflexes au quotidien : répondre systématiquement sur Slack pour s’assurer qu’aucune question ne reste en suspens, mettre en lien les demandes des membres, essayer d’assurer une fréquence dans les posts sur les canaux généraux. Rien que ces petites choses ont déjà donné des résultats : je remarque que certaines personnes qui étaient un peu timides jusqu’à présent commencent à prendre la parole. On sent qu’une dynamique se crée !

 

J’ai aussi profité de l’expérience pour réfléchir à la suite de la stratégie de la Briqueterie. L’objectif : continuer à engager et faire participer les ambassadeurs !

 

Quels plans pour la suite ?

 

Au programme des prochains mois : muscler notre onboarding et chouchouter la communauté ! En apportant une attention toute particulière aux membres qui vont créer du contenu et nous aider à enrichir notre business model.


Sur le même sujet