[Alumni Stories] Clémence : l'intelligence collective au service de la transition pro

Peux-tu nous parler de ton parcours rapidement ?

 

J’ai fait une École de commerce à Rouen, après une prépa littéraire. D’ailleurs, je ne l’avoue pas souvent, mais je suis rentrée en École grâce à mes résultats en latin ! (rires) J’ai choisi de m’orienter vers une majeure en contrôle de gestion.

 

Après plusieurs expériences dans des entreprises privées, je me suis tournée vers le secteur public. J’ai notamment été contrôleur de gestion au Musée d’Orsay ! J’ai fini par intégrer une cellule de conseil interne au sein du ministère des finances.


Et malgré une expérience pleine d’apprentissages, j’ai eu envie au bout d’un moment de faire autre chose. Je me suis essayée au conseil, de manière indépendante et j’ai beaucoup aimé cette expérience ! Mais je sentais qu’il manquait encore une brique à mon expérience, et je n’arrivais pas à l’identifier clairement… Cette frustration a donné lieu à un bilan de compétences en 2020.

 

Comment ta communauté est-elle née ?

 

En parallèle de mon bilan de compétences et de mes réflexions, j’ai décidé de rejoindre un projet d’engagement citoyen animé par makesense, qui s’appelle La Brèche. Concrètement, La Brèche anime des groupes de volontaires pour réfléchir sur la thématique du « job d’après » dans le cadre de la reconversion professionnelle, et du rapport au travail plus globalement. L’idée était d’animer un collectif de facilitateurs, qui animaient ensuite à leur tour des micro-communautés de 10 personnes environ. J'ai commencé en tant que participante, puis facilitatrice, "mob" comme on dit à La Brèche, et maintenant je suis "supermob". J'anime ainsi au quotidien de nombreuses micro-communautés !

 

Je me suis inspirée de cette expérience et des différents programmes pour entrepreneurs que j'ai suivis et j'ai eu envie de monter un projet collectif autour de l'idée d'avancer dans sa transition pro avec des micro-communautés. L’intelligence collective, ce n’est pas uniquement réservé aux entrepreneurs, ça peut aussi être à l’échelle de l’application individuelle ! C’est ainsi qu’est née En Chemin.

 

 

Pourquoi as-tu ressenti le besoin de te former au Community Building ?


 

Je suis relativement novice dans l’animation de groupes en dehors d’un cadre “corporate”, c’était un challenge pour moi ! J’avais envie d’apprendre à adopter une posture très ‘community- centric’. Je souhaitais aussi approfondir ma compréhension des leviers de développement communautaires, pour mieux accompagner mes membres.

 

Par ailleurs, j’espérais apprendre à donner une dimension plus large au projet. Sans la formation, je pense que je me serais limitée à continuer à animer un atelier pour 10 personnes, toutes les 2 semaines. J’avais envie de challenger ce mode de fonctionnement et d’identifier les clés pour aller plus loin.

 

Comment s’est déroulée la formation Community Factory, quels outils et apprentissages as-tu appliqués à ta communauté ?

 

J’étais un peu inquiète au début de la formation, parce que ma communauté n’existait pas dans le sens où il n’y a aujourd’hui pas de produit ou de service préexistant pour soutenir so, développement.

 

La formation m’a énormément aidé sur plusieurs points : le contenu théorique a été la colonne vertébrale de ma stratégie et de mon projet. Elle m’a aussi aidé à construire tout autour de ma communauté les blocs de valeur qui étaient nécessaires à son développement. Les formateurs m’ont aidé à challenger la proposition de valeur même de mon projet !

 

Y-a-t-il une chose qui t’a particulièrement marquée et que tu conseillerais à tous les Community Builders en herbe ?

 

Il y a quelque chose qui tourne en boucle tout le temps dans ma tête depuis la fin de la formation, c’est une citation d’Alexandre, qui nous a dit :

 

“On fait pas la communauté pour ses membres, on la fait avec ses membres”.

 

A chaque fois que je m’adresse à eux désormais, j’ai toujours ce filtre positif qui me force à me demander comment me mettre au service de la communauté entière !

 

Quels plans pour la suite de la communauté ?

 

Très concrètement, avec la clôture de Community Factory, la communauté se lance vraiment, dans le sens où je pense avoir réussi à appliquer tous les concepts, les exercices, et à avoir construit une vraie stratégie.

 

L’objectif désormais est de réfléchir à un business model que je vais construire avec cettte communauté !

 


Sur le même sujet